août 2020

éditions Paraguay

XXX pages

XX €

isbn : 978-2-918252-66-5

ALMA MATERIAU

À l’opposé d’une histoire de l’art patriarcale supposément objective, cet ouvrage propose une généalogie subjective de femmes artistes, du 19e au 21e siècles, à travers les affinités et les résonances qui les unissent.

Par la création de liens esthétiques et biographiques entre des vies et des œuvres, il s’agit pour Émilie Notéris d’affirmer les pouvoirs d’une lecture féministe et queer des pratiques artistiques, par l’analyse des conditions d’énonciation de la parole des femmes dans un monde dominé par celle des hommes, mais aussi les vertus d’une spéculation poétique à travers les époques et les contextes.

En mettant les rapports de classe, de race et de genre au cœur de son interprétation de la pratique de l’art, Émilie Notéris entend, dans une écriture qui décrit sa méthode au fil de sa recherche, contribuer à une histoire de l’art qui ne serait pas seulement une histoire des blanches, et remplacer l’héritage subi des pères par la quête désirante des mères électives, non exclusivement biologiques.